SIM

Loi sur le développement industriel – LDI: une volonté politique affirmée

Publié le

La loi sur le Développement industriel (LDI) de Madagascar vient de faire l’objet d’une adoption en Conseil du Gouvernement et en Conseil des Ministres la semaine dernière et sera soumise pour adoption à la prochaine session parlementaire. Le Président du Syndicat des Industries de Madagascar (SIM), Monsieur Fredy Rajaonera, a salué les efforts menés par l’Etat ayant conduit à l’adoption de cette loi par le pouvoir Exécutif.

Le président du SIM, Fredy Rajaonera, et le ministre Chabani Nourdine

De ce fait, il a rencontré le Ministre en charge de l’Industrie et du Développement du Secteur Privé, Monsieur Chabani Nourdine, ce mercredi 09 août 2017 à Antaninarenina pour présenter les remerciements des industriels malgaches à l’endroit de l’Etat. D’après le Président du SIM, la LDI est un résultat concret de l’efficacité du Dialogue Public Privé (DPP). « Après trois ans d’élaboration, le projet de loi LDI a finalement été adopté auprès du pouvoir Exécutif grâce à une implication de trois acteurs principaux, l’Etat (à travers le MIDSP) et le secteur privé (représenté par le SIM) avec l’appui d’un partenaire technique et financier (la FES) », a-t-il souligné.

Le DPP est un dispositif initié par SEM Monsieur le Président de la République de Madagascar, par  décret présidentiel. Il préside la réunion de la plateforme du DPP et le MIDSP en assure la présidence du comité de pilotage.

Lire la suite »

Fredy Rajaonera: le SIM contre la LFR 2015

Publié le

Le Président du Syndicat de l’Industrie de Madagascar (SIM), Fredy Rajaonera a clarifié la position et les attentes de son organisation par rapport à la Loi de Finances rectificative 2015 (qui n’est pas encore votée à ce jour)  lors d’une interview accordée au journal Midi Madagasikara.

Les changements prévus dans la Loi de finances rectificative (LFR) 2015 pourraient nuire à la production locale, selon le président du Syndicat des Industriels de Madagascar (SIM), Fredy Rajaonera. Alors que nos industries font face à diverses difficultés, les dispositions du projet de la LFR risquent encore d’aggraver la situation. Interview.

Midi Madagasikara. Comment se porte actuellement le secteur de l’industrie ?

Président du SIM. La situation est assez difficile. A cause du problème énergétique de la concurrence déloyale, etc. nous faisons face à une urgence avérée. Des unités industrielles sont à l’arrêt. Et aujourd’hui encore, les industries du pays seront une fois de plus victimes, si le projet de LFR est voté tel quel. Cette loi ne valorise pas les produits industriels locaux. Au contraire, elle favorise les produits importés. Lire la suite »