ADN

Betsiaka: Edgar Razafindravahy se tourne vers l’avenir

Publié le Mis à jour le

Parmi les personnalités présentes aux funérailles de l’ancien président Albert Zafy samedi à Betsiaka figurait Edgard Razafindravahy, le chef du parti ADN. Une présence qui est loin d’être fortuite.

Edgar Razafindravahy et Ruffine Tsiranana aux obsèques du Président Zafy

Edgard Razafindravahy a tenu à raccompagner l’ancien président à sa dernière demeure, pour tout ce qu’il représente. « Il faut maintenant raviver l’héritage qu’il a laissé si on veut vraiment avancer et partir sur de nouvelles bases dans la pratique politique et la réconciliation nationale. C’est bien de louer ce qu’il a fait mais c’est mieux de concrétiser ses principes si on a vraiment la volonté de tourner la page. Autrement dit refonder la nation qui est le credo de l’ADN », a déclaré Edgard Razafindravahy en marge de ces funérailles.

Il pense à l’avenir plutôt qu’au passé et à mettre en pratique les valeurs laissées par le Professeur Albert Zafy. Si le pays se trouve là où il est aujourd’hui, c’est justement parce que le pays n’a jamais atteint le niveau recherché par le professeur Albert Zafy en terme de démocratie, de fédéralisme et de réconciliation nationale.

«Il va falloir réunir toutes les forces pour y parvenir », conseille Edgard Razafindravahy.

(journal l’Express)

International liberal: soutenir ses membres pour accéder au pouvoir

Publié le Mis à jour le

Avant de quitter Madagascar, Emil Kirjas a fait une brève rétrospective de son séjour. Invité par le parti ADN, le secrétaire général de l’International Liberal affirme que son objectif est toujours de soutenir ses membres à accéder au pouvoir dans leur pays pour appliquer les valeurs du libéralisme, selon son secrétaire général.

• Quel est le bilan de votre séjour à Madagascar  ?
– C’était une semaine extraordinaire. À mon arrivée, j’ai dit que j’étais ici pour connaître les opportunités et les possibilités à la disposition du parti libéral qui est En Marche, qu’est le parti ADN. Et je quitte le pays avec l’inspiration et la motivation que vraiment, après les élections de 2018, nous allons avoir un parti libéral au pouvoir, ici à Madagascar. Nous avons rencontré des militants extraordinaires du parti dans les villages, dans les villes, avec le bureau politique, et la présidence de parti. Nous avons discuté de la stratégie politique, créée et basée sur nos valeurs.

(…lire l’intégralité de l’article de l’Express)

Alaotra Mangoro – L’ADN accouche de son projet de Constitution fédérale

Publié le

L’ADN a fait un grand pas dans la mise en place de son objectif, en l’occurrence le Fédéralisme Sahaza. La conférence régionale tenue jeudi à Ambatondrazaka a permis aux membres du parti de concevoir et d’adopter un projet de Constitution fédérale.

Les explications d’Edgard Razafindravahy ont convaincu l’assistance.

Jeudi à Ambatondrazaka s’est tenue la conférence régionale du parti: les membres de l’ADN d’Ambatondrazaka et d’Amparafaravola ont pu concevoir et adopter un projet de Constitution fédérale.

Douze articles majeurs composent cette constitution fédérale. Logiques avec eux-mêmes et fidèles à leur idéal de refondation de la société, les membres de l’ADN ont donné la part belle aux chefs fokontany. L’article 6 de cette constitution fédérale stipule que l’élection des chefs fokontany doit se faire au suffrage universel direct. Une option lourde de sens dans la mesure où les fokontany sont les collectivités les plus proches de la population qui gèrent sa vie au quotidien. Le fait est qu’aujourd’hui les fokontany sont mis au ban de l’État central. Il faut combler cet écart.

(… lire l’intégralité de l’article de l’Express)

Consolidation de la paix – L’ADN propose une alternative

Publié le Mis à jour le

Une autre voie.

Le parti Antoka sy dinan’ny Nosy – Arche de la nation (ADN), comme d’autres formations politiques, a pris part à l’atelier co-organisé par le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), et le ministère de l’Intérieur, au Carlton Anosy.

Ayant pris fin, hier, le rendez-vous qui a duré deux jours a traité du « Leadership politique et contribution à la consolidation de la paix et de la démocratie ».

Bonaventure Raderarivelo de l'ADN
Mr Bonaventure Raderarivelo de l’ADN

Dans les échanges, le parti ADN a proposé « une alternative politique » aux pratiques et systèmes qui ont prévalu depuis l’indépendance de Madagas­car, justement dans l’optique de pérenniser la paix dans le pays. La formation libérale a ainsi proposé une refondation de la nation sur la base d’une structure fédérale, préalablement aux élections.

« Depuis que le pays a recouvert son indépendance, chaque élection a toujours été suivie, soit de crise, soit d’instabilité ayant conduit à un changement de Constitution. Pourquoi s’y entêter? », a déclaré Bonaventure Radera­rivelo, coordonateur du parti ADN et chef de file des libéraux dans les régions Haute Matsiatra et Amoron’i Mania. À lui d’ajouter qu’étant donné le risque, l’Arche de la nation propose qu’avant tout autre scrutin, l’on procède à un référendum
constitutionnel, où le choix d’une refondation par le biais d’un État fédéral sera mis dans la balance.

« Le fédéralisme composé de régions-États mènera à une paix durable, car il permettra à la population de participer pleinement au processus de choix de ses dirigeants, d’être impliquée et concernée par les prises de décisions, ou encore de jouir des richesses de sa localité. Il s’agit également d’une manière de parvenir à la réconciliation nationale, en réconciliant d’abord, le citoyen avec la terre », ajoute celui qui a représenté la formation libérale-démocrate, dans les débats à Anosy.

(… lire la suite dans l’Express)

PDS niala: Edgar Razafindravahy, totoafon’ny mpanao gazety…

Publié le Mis à jour le

Raha tsiahivina dia kandidà tamin’ny fifidianana ho Filoham-pirenena tamin’ny 2013 Atoa Edgar Razafindravahy, nifaninana tamin-dry Hery Rajaonarimampianina, Camille Vital praiministra teo aloha, Jean Louis Robinson minisitry ny Fahasalamana tamin’ny fitondran-dRavalomanana, Hajo Andrianinarivelo praiministra lefitry ny Filohan’ny Tetezamita Andry Rajoelina, Sarah Georget Rabeharisoa vehivavy tokana nilatsaka, sy ny maro hafa koa…

Ny fikambanana noforoniny antsoina hoe « Arche de Noé » no nanohana azy tamin’izany (iray amin’ireo anarany ihany io, prénoms!). Rahefa tsy lany izy dia notendren’ny Fitondran’ny Filoha vaovao Hery Rajaonarimampianina ho PDS-n’Antananarivo. Ka mialoha indrindra ny fifidianana izay ho Ben’ny Tanàna voafidim-bahoakan’Antananarivo indray ity resadresaka mahaliana ho raiketin’ny Tantara tao amin’ny fahitalavitra ity:

…Dia teraka ny antoko politika vaovao « Arche de la Nation » (ADN ihany) manolotra ny sedra ho hatrehana sy ny vava asa miandry.

R.M.

Nouveau parti politique – L’ADN s’engage dans le défi contre la pauvreté

Publié le

adn

Un nouveau venu dans le paysage politique national, mais surtout régional. L’Arche de la Nation fait son entrée dans l’arène sous l’impulsion de la population et pour sa victoire.

La victoire est notre seule limite. Tel est le mot d’ordre du parti Arche de la Nation (ADN). N’ayant obtenu son récépissé d’existence du ministère de l’Inté­rieur que jeudi, la nouvelle formation politique est, peut-être, un nouveau venu dans l’arène. Elle dispose d’un cheminement bien défini, dont l’objectif final est « la victoire » de chaque Malgache.

« Un pays ne peut pas être fort si sa population n’est pas forte », soutient Edgard Razafindravahy, chef de file de l’ADN. Tel est le sens de la victoire recherchée par le jeune parti: vaincre la pauvreté et parvenir au bien-être de tous les citoyens sans exception et renforcer ainsi la nation, la République et ses institutions. Pendant l’officialisation de la création de l’Arche de la Nation, l’ancien candidat à la présidentielle a ressorti son slogan de campagne, « ensemble nous allons vaincre ». Lire la suite »