Évènements Fraîchement Actualisés

Mogadiscio: un attentat attribué au groupe Al-Shabab fait 231 morts

Publié le

Le 14 octobre, un camion piégé explose après avoir été garé devant un hôtel du carrefour PK5, dans le quartier Hodan, qui abrite des bâtiments officiels, des hôtels et des restaurants. Cette première déflagration est la plus meurtrière : elle endommage plusieurs bâtiments et met le feu à des dizaines de véhicules. Deux heures plus tard environ, un second véhicule explose à son tour dans le quartier de Medina. L’attaque n’est pas revendiquée, mais les djihadistes du Harakat al-Shabab al-Mujahedin sont suspectés.

Crédit: Mohamed Abdiwahab/AFP/Getty Images

Bilan humain
L’attaque fait au moins 137 morts et 300 blessés selon un bilan donné le 15 octobre à l’AFP par un responsable de la police ; ce dernier indique que la plupart des victimes sont brûlées « au point de ne pas être reconnaissables » et qu’« il est très difficile d’avoir un chiffre précis parce que les corps des morts ont été emmenés vers différents centres médicaux, et certains d’entre eux ont été enlevés directement par leurs proches pour être enterré ». L’agence Associated Press évoque pour sa part un bilan d’au moins 231 tués et 275 blessés après avoir fait son propre décompte.

Cet attentat est alors le plus meurtrier de l’histoire de la Somalie. Trois jours de deuil sont décrétés par le président Mohamed Abdullahi Mohamed.

La française Audrey Azoulay élue DG de l’UNESCO

Publié le Mis à jour le

C’est un spectaculaire rebondissement : la Française Audrey Azoulay a été élue vendredi nouvelle directrice générale de l’Unesco, battant son ultime challenger, le Qatari Hamad ben Abdoulaziz Al-Kawari. Cette victoire, l’ex-ministre de la Culture de François Hollande la doit à de multiples rebondissements, à commencer par le départ, jeudi, des Etats-Unis et d’Israël de l’organisation onusienne. Une crise inédite qui a transformé Audrey Azoulay, outsider dans cette course il y a encore un mois, en candidate de consensus. Elle succède ainsi à la Bulgare Irina Bokova, qui a dû gérer, pendant son mandat, l’admission à l’Unesco de la Palestine – reconnue ainsi par l’agence comme un Etat à part entière – et le début de la crise interne avec les Etats-Unis et Israël.

Dans sa nouvelle fonction, Audrey Azoulay va donc devoir faire preuve d’un sens très diplomatique, se trouvant ainsi devant un défi inédit.

 

Le FMI recommande à l’Inde d’adopter le revenu universel

Publié le Mis à jour le

Solution socialiste par excellence, le revenu universel est de plus en plus mis en avant dans le monde pour compenser les effets négatifs de la robotisation et la simplification des allocations sociales. Le FMI a mis tout son poids dans la balance pour pousser l’Inde à le faire figurer à son prochain budget, qui sera établi en février, et à le mettre en place rapidement, encourageant le gouvernement de Narendra Modi à éliminer les subventions alimentaires et énergétiques au profit de ce revenu qui se devra d’être « fiscalement neutre ». Et ce, alors que l’Inde connaît un ralentissement de sa croissance dont le FMI assure qu’il est « provisoire ».

Pour Modi, le principe d’un virement systématique de fonds à chaque citoyen de l’Inde présente en tout cas un avantage politique : à un an des prochaines élections, il apparaîtra comme le grand distributeur de largesses.

Son ministre des Finances, Arun Jainley, s’est déjà dit favorable au principe du revenu de base universel proposé par le conseiller économique principal de l’Inde, Arvind Subramanian, dans son rapport économique 2016-2017, mais a prévenu en juin que cela serait peut-être difficile à mettre en œuvre politiquement.

Le FMI est favorable au revenu universel

Lire la suite »

Intelligence artificielle (IA): un danger bien plus grand que le nucléaire, pour l’homme

Publié le Mis à jour le

Stephen Hawking prévoit que l’intelligence artificielle détruira l’humanité d’ici à 100 ans

Pendant la conférence Zeitgest 2015 tenue à Londres, le célèbre physicien Stephen Hawking a déclaré que l’intelligence artificielle pourrait détruire l’humanité dans les 100 prochaines années « sans même que l’homme ne s’en rende compte »….

Le célèbre physicien cosmologiste Stephen Hawking

Il estime en effet que l’intelligence artificielle va surpasser les humains avant 100 ans et appelle donc les ingénieurs à s’assurer que les objectifs de cette intelligence artificielle soient alignés sur ceux des humains…

Elon Musk : l’intelligence artificielle est « la plus grande menace existentielle »

Interrogé au Massachussetts Institute of Technology lors du symposium du centenaire de son département d’aéronautique et d’astronautique, Elon Musk a mis en garde contre l’intelligence artificielle, estimant que c’est « la plus grande menace existentielle » de notre temps.

Verbatim :

« Je pense que nous devrions être très prudents par rapport à l’intelligence artificielle. Si je devais émettre une hypothèse sur la plus grande menace existentielle à laquelle nous soyons confrontés, je pense que c’est probablement celle-là. Nous devons donc faire très attention par rapport à l’intelligence artificielle.

Le démon et l’intelligence artificielle

Les scientifiques pensent de plus en plus qu’il devrait y avoir une sorte de surveillance de régulation, peut-être au niveau national et international, de manière à éviter que nous ne fassions quelque chose de très insensé.

Avec l’intelligence artificielle, nous convoquons le démon. Dans toutes ces histoires où il y a un type avec un pentagramme et de l’eau bénite, c’est comme s’il pensait, ouais, je suis sûr de pouvoir contrôler le démon. Mais ça n’a pas marché… »

Musk ne dit pas que l’intelligence artificielle est le démon ; mais bien qu’il s’agit d’une force qu’il ne faut pas avoir la prétention de savoir contrôler, une fois lâchée.

Pire que le nucléaire, selon Elon Musk
Le milliardaire de la technologie futuriste

Lors de la séance de questions et réponses avec les étudiants du MIT, Elon Musk était si absorbé par le sujet de l’intelligence artificielle, abordée lors des questions rapides à la fin de l’échange, qu’il n’a pas bien entendu son interlocuteur suivant : « Pardon, pouvez-vous répéter la question, j’étais en train de penser à l’affaire de l’intelligence artificielle… »

Elon Musk, dont la fortune s’évalue en milliards de dollars, est, entre autres, le co-fondateur de Paypal et de Tesla Motors, constructeur de voitures électriques ; il a également fondé SpaceX qui travaille avec la Nasa et développe un projet d’avion électrique supersonique.

En août dernier, Elon Musk avait tweeté à propos de l’intelligence artificielle : « Potentiellement plus dangereuse que les armes nucléaires. »

(source: RTV)

Air Madagascar : Rolland Besoa Razafimaharo nouveau Directeur général

Publié le Mis à jour le

Rolland Besoa Razafimaharo est le nouveau directeur général d’Air Madagascar. Il prend ses fonctions le 16 Octobre 2017.

Sa nomination intervient dans le cadre de l’accord de partenariat stratégique signé le 9 octobre 2017 et qui lie Air Madagascar à Air Austral.

Proposée par Air Austral, sa candidature a été entérinée par le Conseil d’Administration de la compagnie malgache. Sa mission sera de mettre en œuvre le Business Plan visant le redressement d’Air Madagascar.

Cet ancien cadre d’Air Madagascar, déjà directeur général de la compagnie entre 1996 et 2000, revient à ce poste clé. Il prendra ses fonctions dès lundi prochain, le 16 octobre.

Rolland Besoa Razafimaharo, nouveau Directeur Général d’Air Madagascar

Rolland Besoa Razafimaharo a 40 années d’expérience dans le domaine du transport aérien. Selon Air Madagascar, il a « une expertise reconnue » dans la gestion financière et globale d’entreprise, mais aussi, une carrière internationale dans la diplomatie et des qualités de négociations « avérées ». Il a été choisi parmi une dizaine de candidats.

« Je travaillerai aux côtés de mes collaborateurs au déploiement et à la mise en œuvre du Business Plan établi et ce afin de faire en sorte qu’Air Madagascar retrouve toute sa splendeur d’antan », a assuré Rolland Besoa Razafimaharo.

Biographie de Rolland Besoa Razafimaharo

Né à Antananarivo, marié et père de deux enfants, Rolland Besoa RAZAFIMAHARO, ingénieur diplômé de l’ENAC Toulouse et détenteur d’un MBA de la Pace University New York, débute en 1976 sa carrière à Air Madagascar en intégrant la Direction Industrielle.

Après 20 années passées à gravir les échelons au sein de la compagnie, il en devient le Directeur Général. Le renouvellement d’une partie de la flotte, par l’acquisition de Boeing 767 et de l’ATR 42, l’ouverture structurante de nouvelles liaisons sur l’Asie ou l’Europe ou encore le renforcement de la coopération avec les compagnies aériennes africaines et régionales dans divers domaines, ont fait partie de ses principales réalisations.

En 2000, il choisit d’embrasser une carrière internationale, en tant  qu’Ambassadeur de Madagascar au Canada et Représentant auprès de l’OACI (Organisation de l’aviation civile internationale). Il est appelé 5 années plus tard auprès des Nations unies, en Côte d’Ivoire, où il opère depuis en tant que Chef de l’Aviation, responsable d’une flotte de 15 appareils.

Aung San Suu Ky présente son plan avant l’ONU

Publié le Mis à jour le

Le Conseil de sécurité de l’ONU se réunit ce vendredi soir à huis clos pour évoquer la situation en Birmanie, à l’initiative de la France et de la Grande-Bretagne. En amont de cette réunion, Aung San Suu Kyi a présenté jeudi les grandes lignes d’un processus intitulé « Initiative nationale pour l’aide humanitaire, la relocalisation et le développement en Arakan. » Elle l’a fait à la télévision, s’exprimant ainsi pour la deuxième fois depuis le début de la crise et la fuite de centaines de milliers de Rohingyas vers le Bangladesh.

L’ancienne Prix Nobel de la Paix, Aung San Suu Ky

Aung San Suu Kyi a prononcé son discours en birman, et non pas en anglais comme la dernière fois. Elle a insisté sur le besoin d’unité de la Birmanie et pour convaincre ses concitoyens du bien-fondé du projet, elle a expliqué qu’elle entendait répondre aux critiques venues de l’étranger par des actes et non par des mots.

La chef de la diplomatie birmane a indiqué qu’elle présiderait elle-même la nouvelle initiative pour l’Arakan dont elle a fixé les objectifs : « Il y a trois tâches principales : rapatrier les personnes qui ont fui au Bangladesh et fournir une aide humanitaire efficace ; les relocaliser, enfin apporter à la région le développement et établir une paix durable. »

Concernant les réfugiés, les choses avancent, a précisé Aung San Suu Kyi : « Nous négocions avec le gouvermenent du Bangladesh sur la question des possibles retours de ceux qui se trouvent actuellement dans ce pays ».

A l’intention de la communauté internationale, elle a précisé que le pays prendrait en considération toutes les offres de soutien y compris venues de l’étranger, mais que l’Etat birman centraliserait l’ensemble des initiatives, qu’elles soient économiques ou humanitaires. Les détails de l’initiative seront publiés sur internet le 15 octobre.

(RFI)

Décès à La Réunion de l’ancien Président de Madagascar Albert Zafy

Publié le Mis à jour le

Le Président Zafy Albert

L’ancien chef d’Etat malgache, Albert Zafy, est décédé à l’âge de 90 ans. L’annonce a été faite ce vendredi midi par la présidence de la République de Madagascar.

Victime d’un AVC mercredi matin à son domicile, l’ancien homme d’Etat a été admis à la polyclinique d’Ilafy avant son transfert sanitaire à l’île de La Réunion alors que son évacuation ce jeudi vers l’île Maurice avait été annoncée.

Né dans la Province de Diego-Suarez en 1927, Albert Zafy a effectué ses études à l’Université de Montpellier puis à Paris d’où il en est ressorti professeur en médecine. le chirurgien était également licencié en mathématiques et en physique.

Durant la Transition militaire (1972-1975) qui a fait suite à la Première République après la démission de Philibert Tsiranana de la présidence, Albert Zafy devient ministre de la Santé et des Affaires sociales dans le gouvernement du général Gabriel Ramanantsoa. Opposé aux vues socialistes de Didier Ratsiraka, il retourne à une carrière universitaire en 1975 à l’Université de Madagascar.

L’homme au chapeau de paille, fondateur du parti UNDD (Union Nationale pour la Démocratie et le Développement), était devenu le principal leader de l’opposition à la fin de la IIe République malgache avant de prendre le pouvoir en 1993.