Education

La théorie de l’évolution de Darwin supprimée dans les écoles turques

Publié le Mis à jour le

Les écoliers turcs n’entendront plus parler de Darwin et de sa théorie de l’évolution. C’est ce qu’a annoncé  Alpaslan Durmuş, l’un des responsables de l’enseignement en Turquie, dans une vidéo diffusée sur le site du ministère de l’éducation, mercredi 21 juin.

L’évolutioniste Charles Darwin

Le chapitre sur l’évolution sera donc supprimé des programmes de troisième. Le sujet pourra seulement être étudié à l’université. « Nous estimons que ces sujets dépassent la compréhension des élèves », a déclaré Alpaslan Durmuş.

Cette annonce était presque prévisible. Déjà en début d’année, le vice-premier ministre Numan Kurtulmus affirmait que la théorie de l’évolution était « archaïque et dépourvue de preuves« .

Le Saint-Siège reproche au DMU de l’ONU de faciliter l’avortement

Publié le Mis à jour le

(RV) Le Saint-Siège ne veut pas s’associer aux paragraphes d’une résolution des Nations unies qui promeuvent l’avortement. C’est l’observateur permanent du Saint-Siège à Genève, Mgr Ivan Jurkovic qui l’a fait savoir lors d’une session du segment des affaires humanitaires du Conseil économique et social de l’ONU le 23 juin 2017, consacrée au texte portant sur le renforcement de la coordination de l’aide humanitaire d’urgence.

Le représentant du Saint-Siège a clairement fait savoir que le Dispositif Médical d’Urgence (DMU) ne pouvait pas être entendu comme « la réponse adéquate à des situations déjà dramatiques que vivent de nombreuses femmes et enfants ». Le DMU, fourni aux femmes et aux jeunes filles en âge de procréer par l’UNFPA, le fonds des Nations unies pour les populations, est présenté par l’ONU comme une « série coordonnée d’actions prioritaires conçues pour prévenir la violence à l’égard des femmes et des filles et en gérer les conséquences, prévenir la morbidité et la mortalité dans le domaine de la santé reproductive, réduire la transmission du VIH et prévoir l’apport de services complets de santé reproductive lors des premières phases des situations d’urgence ».

Un kit controversé

Or, parmi le kit numéro 10 distribué dans le cadre du DMU, se trouve une ventouse obstétricale, « la méthode la plus commune pour avorter » comme le précise Mgr Jurkovic. Ce qui est inacceptable aux yeux du Saint-Siège qui rappelle son opposition à toute tentative de promouvoir ou de faciliter l’avortement. « Les services de santé ne doivent jamais être entendus, ou opérés, contre la vie des plus vulnérables ou contre les enfants à naître », souligne l’observateur permanent.

Autre point de désaccord exprimé par Mgr Jurkovic, la référence au « genre ». Par « genre », « le Saint-Siège entend le terme comme enraciné dans l’identité biologique et sexuelle et dans la différence ». Pas question donc de l’utiliser dans un autre contexte.

Dans son discours, Mgr Jurkovic a reconnu que les débats avaient été particulièrement difficiles pour parvenir à ce projet de résolution concernant l’aide humanitaire d’urgence. Il a tout de même salué les progrès réalisés en matière de lutte contre la famine et l’insécurité alimentaire. (XS)

 

Dr Adrien Ratsimbaharison: maridrefy siantifikan’ny demokrasia

Publié le Mis à jour le

Voka-pikarohana nataon’ny Profesora taranja Siansa Politika malagasy tany Etazonia

Ce Professeur de Sciences politiques aux USA publiera ce mois-ci aux éditions Rowman and Littlefield , un livre intitulé « The Political Crisis of March 2009 in Madagascar » (La Crise Politique de Mars 2009 à Madagascar) qui peut être commandé sur Internet.

Militarization of the Thaï society: for a « sustainable » lifestyle

Publié le Mis à jour le

Three years after coup, junta deeply embedded in Thai life

On Friday evenings in Thailand, sandwiched between the evening news and a popular soap opera, is a prime-time program that has been running for three years, or ever since the military took power in a May 22, 2014, coup.

Called “Sustainable Development from a Royal Philosophy” it stars junta leader and former army chief Gen. Prayuth Chan-ocha speaking on a range of topics, from the virtues of modesty to the state of the economy.

Crown Prince Maha Vajiralongkorn (now King Rama X, right) and Princess Maha Chakri Sirindhorn. (Photo credit: EPA)

The military has always played a prominent role in Thai life. But Prayuth’s show is just one of many examples of how embedded the junta has become in Thai society. Thailand’s military government has acknowledged it wants to weaken political parties and maintain permanent influence over future elected governments, partly through a new constitution approved by Thailand’s king last month.

(… read full article)

Conférence des Evêques de Madagascar: crainte d’un « génocide silencieux »

Publié le Mis à jour le

Communiqué

« PRODUISEZ DONC DES FRUITS DIGNES DU REPENTIR » (LC 3, 8)


MESSAGE AUX BAPTISES ET AUX PERSONNES DE BONNE VOLONTE

« Que la grâce et la paix de Notre Seigneur Jésus Christ soient toujours avec nous…. « .

Maintes fois, nous, vos Evêques, avons écrit et sonné l’alarme sur les réalités qui prévalent dans notre pays. Certes des efforts ont été accomplis pour sortir le pays de ce marasme aussi bien de la part des autorités à tous les niveaux que de la population. Toutefois, nous constatons que la vie de la nation en de nombreux domaines s’enfonce de plus en plus dans des difficultés énormes.

Nous confirmons notre déclaration faite à travers le Bureau Permanent ainsi que l’Union des Congrégations des religieux et des religieuses concernant les atrocités qui se sont produites en différents lieux tels que : Antsakabary, Antsirabe, Antsohihy… . Nous les condamnons sévèrement.

Il ne suffit plus d’en parler pour éveiller l’opinion, la situation qui prévaut exige une prise de conscien

Lire la suite »

Les Philippines font la chasse aux fumeurs

Publié le

Le président Duterte décrète une des lois les plus strictes d’Asie

Le président philippin Rodrigo Duterte a signé un décret précisant les interdictions de fumer dans l’espace public, durcissant ainsi une des législations les plus répressives d’Asie en la matière.

Fumer ou vendre du tabac sera interdit dans tous les lieux publics clos, de même que dans un périmètre de 100 mètres autour des écoles, parcs et autres lieux de rassemblement des enfants, selon ce décret annoncé jeudi soir qui entrera en vigueur dans 60 jours.

Il s’agissait d’une des promesses de campagne de Rodrigo Duterte qui, s’il est surtout connu pour sa sanglante campagne de répression contre les stupéfiants, a aussi été élu sur un programme plus large de moralisation de la société et de rétablissement de l’ordre.

Il s’est ainsi engagé à interdire les karaokés la nuit et à interdire la consommation d’alcool dans un lieu public après 02H00.

M. Duterte, qui a été élu en mai 2016 à la présidence, a passé la majeure partie des 30 précédentes années à la tête de la grande municipalité de Davao, dans le Sud.

L’ancien maire, avocat pendant 22 ans, est devenu un implacable traqueur de vices

Il affirme avoir transformé cette ville qui était minée par la criminalité en une des agglomérations les plus sûres du pays.

Mais ses détracteurs dénoncent la méthode employée pour rétablir l’ordre.

L’avocat de 72 ans avait remporté la présidentielle en promettant une vague de répression sans précédent contre le trafic de drogue, qui ferait des dizaines de milliers de morts.

La police a annoncé avoir abattu environ 2.700 personnes depuis sa prise de fonction fin juin 2016. Plus de 1.800 autres ont été tuées dans des incidents liés au trafic de drogue par des meurtriers non identifiés. Environ 5.700 autres décès violents font l’objet d’une enquête, selon les chiffres de la police philippine.

La publicité pour le tabac est déjà interdite aux Philippines, de même que fumer dans les bâtiments publics. Les paquets commercialisés dans l’archipel présentent en outre des images choquantes sur les conséquences du tabagisme. Le tabac est y par ailleurs fortement taxé.

(avec AFP)