-

Education

La française Audrey Azoulay élue DG de l’UNESCO

Publié le Mis à jour le

C’est un spectaculaire rebondissement : la Française Audrey Azoulay a été élue vendredi nouvelle directrice générale de l’Unesco, battant son ultime challenger, le Qatari Hamad ben Abdoulaziz Al-Kawari. Cette victoire, l’ex-ministre de la Culture de François Hollande la doit à de multiples rebondissements, à commencer par le départ, jeudi, des Etats-Unis et d’Israël de l’organisation onusienne. Une crise inédite qui a transformé Audrey Azoulay, outsider dans cette course il y a encore un mois, en candidate de consensus. Elle succède ainsi à la Bulgare Irina Bokova, qui a dû gérer, pendant son mandat, l’admission à l’Unesco de la Palestine – reconnue ainsi par l’agence comme un Etat à part entière – et le début de la crise interne avec les Etats-Unis et Israël.

Dans sa nouvelle fonction, Audrey Azoulay va donc devoir faire preuve d’un sens très diplomatique, se trouvant ainsi devant un défi inédit.

 

Intelligence artificielle (IA): un danger bien plus grand que le nucléaire, pour l’homme

Publié le Mis à jour le

Stephen Hawking prévoit que l’intelligence artificielle détruira l’humanité d’ici à 100 ans

Pendant la conférence Zeitgest 2015 tenue à Londres, le célèbre physicien Stephen Hawking a déclaré que l’intelligence artificielle pourrait détruire l’humanité dans les 100 prochaines années « sans même que l’homme ne s’en rende compte »….

Le célèbre physicien cosmologiste Stephen Hawking

Il estime en effet que l’intelligence artificielle va surpasser les humains avant 100 ans et appelle donc les ingénieurs à s’assurer que les objectifs de cette intelligence artificielle soient alignés sur ceux des humains…

Elon Musk : l’intelligence artificielle est « la plus grande menace existentielle »

Interrogé au Massachussetts Institute of Technology lors du symposium du centenaire de son département d’aéronautique et d’astronautique, Elon Musk a mis en garde contre l’intelligence artificielle, estimant que c’est « la plus grande menace existentielle » de notre temps.

Verbatim :

« Je pense que nous devrions être très prudents par rapport à l’intelligence artificielle. Si je devais émettre une hypothèse sur la plus grande menace existentielle à laquelle nous soyons confrontés, je pense que c’est probablement celle-là. Nous devons donc faire très attention par rapport à l’intelligence artificielle.

Le démon et l’intelligence artificielle

Les scientifiques pensent de plus en plus qu’il devrait y avoir une sorte de surveillance de régulation, peut-être au niveau national et international, de manière à éviter que nous ne fassions quelque chose de très insensé.

Avec l’intelligence artificielle, nous convoquons le démon. Dans toutes ces histoires où il y a un type avec un pentagramme et de l’eau bénite, c’est comme s’il pensait, ouais, je suis sûr de pouvoir contrôler le démon. Mais ça n’a pas marché… »

Musk ne dit pas que l’intelligence artificielle est le démon ; mais bien qu’il s’agit d’une force qu’il ne faut pas avoir la prétention de savoir contrôler, une fois lâchée.

Pire que le nucléaire, selon Elon Musk
Le milliardaire de la technologie futuriste

Lors de la séance de questions et réponses avec les étudiants du MIT, Elon Musk était si absorbé par le sujet de l’intelligence artificielle, abordée lors des questions rapides à la fin de l’échange, qu’il n’a pas bien entendu son interlocuteur suivant : « Pardon, pouvez-vous répéter la question, j’étais en train de penser à l’affaire de l’intelligence artificielle… »

Elon Musk, dont la fortune s’évalue en milliards de dollars, est, entre autres, le co-fondateur de Paypal et de Tesla Motors, constructeur de voitures électriques ; il a également fondé SpaceX qui travaille avec la Nasa et développe un projet d’avion électrique supersonique.

En août dernier, Elon Musk avait tweeté à propos de l’intelligence artificielle : « Potentiellement plus dangereuse que les armes nucléaires. »

(source: RTV)

Les Etats-Unis se retirent de l’UNESCO

Publié le Mis à jour le

Les États-Unis ont annoncé jeudi leur retrait de l’UNESCO, l’accusant d’être « anti-israélienne », au moment même où l’institution, en perte de vitesse et à la recherche d’un second souffle, s’apprête à élire son prochain directeur général.

C’est un coup rude pour l’agence onusienne. L’actuelle directrice générale de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, Irina Bokova, a dit «regretter profondément» cette décision, à ses yeux préjudiciable au multilatéralisme.

«Nous avons besoin d’une Amérique qui reste engagée dans les affaires du monde», a réagi l’ambassadeur français aux Nations unies François Delattre.

Le siège social de l’UNESCO à Paris

«L’universalité est essentielle à la mission de l’UNESCO pour construire la paix et la sécurité internationales face à la haine et à la violence, par la défense des droits de l’homme et de la dignité humaine», a déclaré dans un communiqué Mme Bokova.

Lire la suite »

Le Pr. Raymond Ranjeva élu Président de l’Académie Nationale des Arts, des Lettres, et des Sciences

Publié le Mis à jour le

Né le 31 Août 1942, Raymond Ranjeva, Professeur de Droit public, est surtout connu mondialement pour ses fonctions de magistrat et pour son poste de Vice-Président de la Cour Internationale de Justice (CIJ) à La Haye de 2003 à 2006. Il demeure juge à la CIJ jusqu’en 2009, puis en 2015, il est élu à Tallinn (Estonie) Vice-Président de l’Institut de Droit international (fondé le 8 septembre 1873, à l’Hôtel de ville de Gand, en Belgique).

Le nouveau Président de l’Académie malgache

Il accède donc au poste de Président de l’Académie nationale malgache après la mort de son prédécesseur Rajaona Adriamananjara en 2016, dont le poste est resté vacant jusqu’à cette nouvelle élection du 3 octobre dernier, l’intérim ayant été assuré par le Professeur en Pédiatrie Marcel Razanamparany. Raymond Ranjeva est par conséquent le 3ème Président malgache de cette institution, car depuis sa création, elle a été dirigée par des étrangers.

Cette institution est rattachée à la Primature et est chargée de faire l’étude de la linguistique, de l’ethnologie et de la sociologie malgaches, mais aussi des questions littéraires, artistiques, historiques et scientifiques concernant Madagascar. Elle se trouve de ce fait être le « chantre » de la Culture malgache, mais également « le » centre où les chercheurs de différents domaines scientifiques peuvent se côtoyer, échanger et surtout présenter le fruit de leurs recherches pour remplir leur mission de « société savante ».

Faut-il rappeler que l’Académie Nationale Malgache des Arts, des Lettres et des Sciences a été créée  en 1902 par le Général Gallieni durant la période coloniale, et perpétue ses obligations et son rôle tout au long de ses 115 ans d’existence. Ses représentants furent reçus au Palais d’Etat d’Iavoloha le 2 Mars 2017 par le Président de la République.

Corée du Nord: vers la guerre nucléaire?

Publié le Mis à jour le

Quelles sont les idées fausses à propos de la Corée du Nord ? Quels sont les faits importants à connaître pour comprendre la Corée du Nord et l’arme nucléaire ? Quels sont les points importants à suivre dans les prochains mois ? Benjamin Hautecouverture, Maitre de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), répond aux questions de Pierre Verluise (PhD), fondateur du Diploweb.com. (20 minutes). Images, son et montage Fabien Herbert.

Le dirigeant nord coréen n’est ni fou ni irrationnel. Sa volonté de se doter de l’arme nucléaire semble avérée. Sa démarche n’est pas nécessairement en mesure de créer un effet d’entrainement dans la région. Il convient probablement de se garder de trop compter sur la volonté de la Chine de contribuer à la fin de cette crise. Et ne pas sous-estimer la nécessité pour l’Union européenne de se préoccuper de ce sujet.

Le clan Kim est déterminé, depuis longtemps, à se doter de l’arme nucléaire. Le régime nord coréen a tout misé sur la viabilité d’un arsenal nucléaire qui pourrait être projeté par des missiles. Le programme nucléaire nord coréen est consubstantiel du clan Kim, voici pourquoi la négociation s’annonce difficile.

La progression du programme nucléaire nord coréen est plus rapide que ce qui avait été prévu par les pays occidentaux. Le territoire des Etats-Unis pourrait être à portée de tir des missiles nord coréens d’ici 2 ans (2019). La présence des Etats-Unis en Asie Pacifique se trouve défiée par une Corée du Nord qui se met ainsi au niveau des Etats-Unis et de la Chine. Ce qui place les partenaires des Etats-Unis en Asie Pacifique dans un état de profonde inquiétude.

Benjamin Hautecouverture aborde les points importants à suivre dans les prochains mois. Va-t-on vers un « axe » Paris-Moscou dans la gestion de la crise nord coréenne ? Quels gages les Etats-Unis vont-ils donner à leurs alliés dans la région Asie Pacifique, notamment le Japon ? L’Union européenne va-t-elle décider d’une politique appropriée dans cette crise de nucléaire nord-coréen, devenant ainsi un acteur stratégique à part entière ?

 

 

Roland Raparivo: un maître contemporain de la peinture malgache

Publié le Mis à jour le

Hommage et honneurs rendus par le Président Hery Rajaonarimampianina au grand peintre Raparivo Ramaheninarivo Roland, lors de l’exposition de ses oeuvres à l’Alliance Française d’Antananarivo, élevé à la dignité de Grand Officier de l’Ordre national malgache.

Toutes nos félicitations à l’heureux récipiendaire!

Archéologie. La civilisation de l’Indus vieillit brusquement de 2 500 ans

Publié le Mis à jour le

Des découvertes récentes sur des sites archéologiques du nord de l’Inde et du Pakistan font remonter les origines des Harappéens à 7 000 ans avant Jésus-Christ.

A painting on Indus valley civilization (TOI photo by Sanjay Hadkar)

Va-t-il falloir corriger les livres d’histoire en Inde ? Des scientifiques de l’Institut de technologie de Kharagpur (Bengale-Occidental) et de l’Agence d’archéologie du gouvernement indien (Archeological Survey of India, ASI) viennent de créer la stupeur en affirmant que la civilisation de la vallée de l’Indus remontait à “au moins 8 000 ans”, et non à 5 500 ans, comme on le pensait jusqu’à présent, rapporte The Times of India.

Encore plus fort, on a récemment découvert les traces d’une civilisation pré-harappéenne, apparemment plus vieille d’au moins un millénaire supplémentaire, ce qui signifie que cette région du monde, aujourd’hui située à cheval sur la frontière entre l’Inde et le Pakistan, se serait développée “bien avant les civilisations égyptienne et mésopotamienne”.

La plus ancienne poterie de l’humanité ?

Cette nouvelle, qui suscite déjà la polémique dans les milieux scientifiques, a fait l’objet, le 25 mai, d’un article dans Scientific Reports, une revue éditée par Nature Publishing Group, qui publie la célèbre revue Nature. Elle est importante à deux titres, souligne The Times of India. La poterie qui a permis aux archéologues d’émettre leurs conclusions, datée par la méthode dite “de luminescence stimulée optiquement (OSL)”, serait “la plus ancienne de l’humanité”. Et ce ne serait pas un changement climatique qui aurait fait disparaître la civilisation harappéenne – en l’occurrence, l’affaiblissement des moussons –, mais une modification dans l’art de cultiver la terre il y a environ 3 000 ans.

Lire l’article original
%d blogueurs aiment cette page :