Education

L’IGAS confirme : le tout capote est un facteur de contamination par le sida

Publié le Mis à jour le

Un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) confirme que se reposer entièrement sur le préservatif facilite en fait la contamination par le virus du sida. Le tout capote aggrave l’épidémie. Le Vatican le disait, mais le discours officiel le niait jusqu’à présent.

Aides s’est tiré une balle dans le pied. Cette association homosexualiste hyper-médiatisée et protégée politiquement avait conquis une part de sa notoriété en traitant Jean-Paul II d’assassin, puis en lançant une campagne hystérique contre Benoît XVI. Elle leur reprochait de dire que le tout capote, le comportement des hommes étant ce qu’il est, était non une protection contre l’épidémie de sida mais un facteur de contamination. Ce que les études épidémiologiques montraient, les homosexualistes et la masse politiquement correcte le niaient par préjugé idéologique. Or, c’est grâce à Aides que l’IGAS, et donc le gouvernement français, l’entité politique la plus politiquement correcte au monde, reconnaît aujourd’hui officiellement le caractère mortel de l’abus de préservatifs.

(… lire l’intégralité >>)

Le premier Major de promotion afro-américain de son école interdit de « speech »

Publié le Mis à jour le

Jaissan Lovett de Rochester, New-York devint le premier noir américain dans l’histoire de son école, en tant que « valedictorian », à obtenir le droit de prononcer un discours au cours de la cérémonie de graduation et de Commencement de l’University Preparatory Charter School for Young Men, comme l’ont fait tous ses prédécesseurs. Mais le Directeur de l’école lui a refusé ce droit.

Offusquée par cette entorse à un droit d’expression prévu par la Constitution, la maire de la ville  Lovely Warren, une femme de couleur aussi, lui a offert de publier son speech intégralement dans la page Youtube de la ville.


Rochester School Won’t Let Its First Black Valedictorian Speak, So Mayor Does

Rochester Mayor Lovely Warren invited Jaisaan Lovett to give his speech on the city’s YouTube channel.

(… read full article >>)

Disparition d’un grand sportif du Handball: Mohamed Saleh

Publié le Mis à jour le

Le monde du sport malgache vient de perdre en Mohamed Saleh un très grand sportif doublé d’un bon dirigeant, pédagogue et entraîneur. Il est mort au soir du samedi 16 Juin à Reims, France à l’âge 70 ans des suites de plusieurs maladies qui ont fini par avoir raison de sa santé. Professeur d’EPS au Collège Saint-Michel d’Amparibe, il fait partie de plusieurs générations de grands sportifs qui croient en l’éducation par le sport et qui ont fait connaitre l’ASSM dans tout l’Océan Indien, parmi lesquels les Bertin Randriamiharinosy frère aîné d’Augustin – Baovola, Fidèle Razafintsalama l’actuel Président de la Fédération Malgache de Handball, les goal-keepers Seth et Richard Andreas, les regrettés Mika (Michaël) Andrianasy et Jean Ratsirahonana, Jacquelin Andriananjason, « Rainipe » Pierrot Rakotondrainibe, Bruno Ramaroson, frère aîné de l’archevêque d’Antsiranana Benjamin, Guillaume « Be » Rasolofoson, etc…

Entraîneur du club Saint-Michel d’Amparibe, il a été champion de Madagascar de handball et a été dans l’équipe nationale pendant plusieurs années. Il a été aux Jeux Africains d’Algérie en 1978 et en Tunisie en 1982. Capitaine de l’équipe nationale, il a pris en main aussi l’équipe nationale dames et les jeunes de moins de 18 ans. Pour ceux qui l’aiment, il restait toujours présent, jamais avare de ses conseils et rigoureux et imposant sa discipline de fer avec son sourire, de bon matin comme le soir, en footing ou en debriefing …

En Basket-ball, il a aussi joué au Stade Olympique de l’Emyrne (SOE) avec des grands noms de cette discipline, tels Henri « Kely » Randrianjatovo, Rarivo Solomampionona, Mamy Ravelomanantsoa, « Ravolomaso » Rolland, Charles Be, Yves Rajaonarison, etc …

Nos sincères condoléances à toute sa famille!

 

Réforme du Lycée – Bac 2021 en France: fin des Filières et Contrôle continu …

Publié le Mis à jour le

Les épreuves du baccalauréat débutent le 18 juin. Celui-ci sera profondément remanié pour une toute nouvelle version en 2021. Enseignants comme élèves craignent une rupture avec la tradition républicaine, redoutant une augmentation des inégalités.

Les lycéens de Terminale sont en plein bachotage. Ils préparent leur première épreuve de l’examen, la philosophie, sur laquelle ils plancheront le 18 juin. La version traditionnelle de ce baccalauréat vit actuellement son crépuscule : elle sera bientôt remplacée par un nouvel examen, «le Bac 2021», version Jean-Michel Blanquer . Les séries ES (économique et social), S (scientifique) et L (littéraire) seront ainsi bientôt supprimées au profit d’un bac dit «modulaire».

Les cours du socle commun et le grand Oral

Le calendrier de la réforme

Fikambanan’ny Mpikabary Malagasy (FIMPIMA): 55ème anniversaire

Publié le Mis à jour le

137 membres décorés dans l’Ordre National

La Présidente de FIMPIMA, Hanitra Andriamboavonjy avec le Président de l’Académie malgache le Professeur Raymond Ranjeva et son épouse (à  gauche), et le poète Nalisoa Ravalitera à l’extrême droite.

Une tradition orale par excellence, le kabary est un véritable vestige de la culture malagasy. Il conserve dans sa structure, la richesse de la langue malagasy, faisant des «mpikabary», des promoteurs de ce genre littéraire unique au monde. Il joue encore un rôle essentiel dans la culture contemporaine, marquant les événements sociaux importants, entre autres, les fiançailles, les funérailles, les retournements de morts…

Fimpima ou l’association des «mpikabary» malagasy (Facebook) est devenue au fil du temps, une vraie institution qui œuvre pour la promotion et la sauvegarde de cette discipline, dans tout Madagascar et même à l’international. C’était donc en grande pompe et en fanfare que sa présidente, Hanitra Andriamboavonjy et ses membres ont célébré les 55 ans d’anniversaire de Fimpima, à l’Espace Yandy By Pass, samedi dernier.

(… lire l’intégralité de l’article>>)