Évènements Fraîchement Actualisés

Dudu is out! Finance Ministry confirms Myeni is leaving SAA

Publié le Mis à jour le

Dudu Myeni is no longer the contreversed chairperson of SAA. Image: RAYMOND PRESTON

The Minister of Finance‚ Malusi Gigaba‚ is pleased to officially announce the appointment of six new members to the Board of South African Airways (SAA)‚ as well as the full slate of non-executive board members at the airline‚ which have been approved by the Cabinet.

Joining the Board is Mr. Johannes Bhekumuzi Magwaza as the new Chairperson‚ and Ms. Nolitha Fakude as the Deputy Chairperson and non-executive director. New Board members who will serve as non-executive directors are: Mr. Geoff Rothschild‚ Mr. Ahmed Bassa‚ Ms. Tinyiko Mhlari‚ and Mr. Martin Kingston. Current non-executive directors who will continue to serve on the Board are: Ms. Bajabulile Swazi Tshabalala‚ Mr. Peter Tshisevhe‚ Ms. Thandeka Nozipho Mogoduso‚ Mr. Peter Holmes Maluleka‚ and Mr. Akhter Hoosen Moosa.

Board members who will no longer serve are: Ms. Dudu Miyeni‚ Ms. Tryphosa Ramano‚ Mr. Mzimkulu Malunga‚ Mr. Siphile Buthelezi‚ Ms. Nazmeera Moola‚ and Ms Gugu Sepamla.

Lire la suite »

Raqqa, la capitale du Califat de l’Etat Islamique libérée

Publié le Mis à jour le

Les forces antidjihadistes soutenues notamment par les États-Unis ont repris ce mardi 17 Octobre le « contrôle total » de Raqqa, chassant Daech de « sa » capitale. Les combattants majoritaires de la coalition anti-daesh, artisans de cette victoire, sont les kurdes syriens. Parmi les  questions à suivre est de savoir si leur sort suivra celui réservé à leurs compatriotes d’Irak?

 

XIXème Congrès du Parti communiste en Chine

Publié le Mis à jour le

Organisé tous les cinq ans, c’est un congrès politique qui n’a rien de comparable avec ceux que l’on peut observer dans les autres pays du monde. Quand le Parti communiste chinois (PCC) se rassemble, c’est pour réfléchir à la destinée des quelque 1,4 milliard d’habitants du pays le plus peuplé de la planète.

 Jusqu’au 24 octobre, les cadres dirigeants du PC chinois, le « plus grand parti du monde » avec 89 millions de membres, vont effectuer un bilan du mandat de cinq ans de Xi Jinping et définir les orientations pour les prochaines années.

Ce XIXe congrès du Parti communiste chinois rassemble environ 2 300 délégués. Ils sont chargés de désigner le comité central (205 membres), sorte de parlement du Parti, qui, lui, consacre en son sein le noyau dirigeant : les 25 membres du bureau politique, dont le secrétaire général – Xi Jinping depuis le précédent congrès en 2012. Ce dernier est attendu pour un nouveau mandat de 5 ans.

En pratique, le pouvoir est entre les mains des sept membres permanents du Bureau politique. Jusqu’à cinq membres d’entre eux pourraient être remplacés cette année. Comme dans tous les systèmes de type soviétique, le Parti prime l’État : ainsi, Xi Jinping tient son pouvoir de ses fonctions de secrétaire général du PCC, auxquelles il a accédé en 2012, avant celles de président de la République populaire (il a été élu par le parlement en 2013).

Kenya: à Londres, Raila Odinga explique son retrait de l’élection présidentielle

Publié le

Le principal opposant au président kenyan était à Londres ce vendredi 13 octobre. L’ex-Premier ministre Raila Odinga passe deux jours au Royaume-Uni, pour évoquer les élections dans son pays. Le climat est tendu au Kenya depuis que la Cour suprême a invalidé le 1er septembre la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta. Deux personnes ont été tuées ce vendredi dans des manifestations. Un nouveau scrutin doit avoir lieu le 26 octobre mais Raila Odinga refuse d’y participer. Il s’en est expliqué dans la capitale britannique, lors d’une intervention au centre de réflexion Chatham House.

L’élection du 26 octobre ne devrait pas avoir lieu, affirme Raila Odinga devant une salle comble. Selon lui, le résultat est connu d’avance, car elle sera, dit-il, « aussi corrompue que la précédente ». Donc pas question de se présenter. Raila Odinga accuse la commission électorale de n’avoir pas fait les réformes nécessaires. Et le gouvernement d’organiser la violence.

« Ils envoient les policiers avec du gaz lacrymogènes. Ils ont envoyé du gaz aux gens et tiré 9 balles. Donc ce dont on parle, ce sont des tueries et de la violence financées par l’Etat. »

Et si Raila Odinga est à Londres, c’est pour demander l’appui des autres pays. « Il faut restaurer la démocratie », estime-t-il. « Nous voulons que nos amis internationaux nous aident à résoudre ce problème. Dans notre tradition en Afrique, quand la maison du voisin est en flammes, on n’attend pas d’être invité pour y aller. »

Manifestation

La présence de l’un des principaux candidats à Londres, à moins de deux semaines de la présidentielle, cela ne plaît pas aux partisans du président en place Uhuru Kenyatta, venus manifester devant la conférence.

Parmi eux, Juliette Makhapila : « Vous devriez penser à la somme d’argent que coûte au gouvernement l’organisation de ce nouveau scrutin. Si vous voulez parler, vous vous présentez, et si les citoyens veulent vous élire, alors vous devenez le gagnant. »

« Je gagnerais, s’il y avait une élection libre » veut croire le chef de la coalition Nasa.

La situation est tendue au Kenya. Vendredi, dans le bastion de l’opposant, à Bondo, dans l’ouest du pays, la police a tué par balles deux jeunes hommes accusés par les forces de l’ordre d’avoir attaqué un commissariat. Partout ailleurs, dans les grandes villes, il était interdit aux manifestants de rejoindre le centre-ville, ni même de se rassembler. Notamment dans la capitale, Nairobi.

(rfi)

Rivo Rakotovao nommé au Sénat et Harison Randriarimanana au Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage

Publié le Mis à jour le

Le nouveau patron de l’Agriculture « de l’Océan Indien ».

Harison Edmond Randriarimanana remplace Rivo Rakotovao à la tête du Ministère auprès de la Présidence de la République en charge de l’Agriculture et de l’Elevage. Le décret n°2017-953 relatif à sa nomination a été rendu public hier par le Secrétaire Général auprès de la Présidence de la République. Harison Edmond Randriarimanana fait donc son « come-back » au sein de ce département, car il a déjà été ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche sous le régime du Président Ravalomanana, et aussi Ministre de l’environnement des eaux et forêts et du tourisme de Madagascar.. Il était particulièrement connu pour l’importation de 1 000 vaches de Nouvelle-Zélande, et des chèvres Agora pour la relance des tapis Mohair dans le Sud. Avant cette nouvelle nomination, Harison Edmond Randriarimanana était Chef du Collège des Conseillers du président Hery Rajaonarimampianina.

Rivo Rakotovao: un tremplin pour être numéro 2 de l’Etat?

Le nouveau sénateur Rivo Rakotovao

Au titre du quota présidentiel au Sénat, le président national du parti Hery vaovao ho an’i Madagasikara (HVM), siègera à la Chambre haute, en remplacement d’Ahmad. Ancien vice-président du Sénat, l’actuel président de la Confédération africaine de football (CAF), a démissionné de l’institution d’Anosy, pour cause d’incompatibilité de fonction.

Pour sa part, le Premier Ministre Solonandrasana Olivier Mahafaly a assuré que: « C’est comme pour une équipe. Il y a toujours des modifications à apporter à l’effectif. Il est nommé au Sénat pour affirmer son statut de chef de parti. Ce n’est pas le poste qui est important, mais la réalisation de la mission confiée par le Président de la République »

Les analystes sont d’avis que c’est un remplacement en vue de l’intérim à la présidence de la République, dans le cas d’une candidature de Hery Rajaonarimampianina, à la présidentielle, tel que prescrit à l’article 46 de la Consti­tution. En marge du forum économique de Rome, le chef de l’État a déclaré qu’il s’agit d’une nomination pour compléter le siège vacant, à Anosy.

Indépendance de la Catalogne: l’Espagne attend la réponse de Puigdemont

Publié le Mis à jour le

Le leader indépendantiste catalan Puigdemont

Tous les regards en Espagne sont de nouveau braqués lundi sur le dirigeant séparatiste catalan qui doit choisir entre proclamer l’indépendance de la Catalogne, et pousser le gouvernement à prendre le contrôle de cette région autonome, ou reculer et déclencher la colère de ses troupes.

Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy l’a sommé de donner sa réponse d’ici 10h00 locales (08h00 GMT). Si M. Puigdemont refuse de renoncer à l’indépendance, ou reste évasif, Madrid lui laissera un ultime délai jusqu’à jeudi matin avant de suspendre l’autonomie de la Catalogne, en vertu de l’article 155 de la Constitution.

Cette prise de contrôle risque de pousser dans la rue des Catalans attachés à leur autonomie retrouvée après la dictature de Francisco Franco (1939-1975), même s’ils restent très divisés sur la question de l’indépendance.

Le gouvernement espagnol, les dirigeants européens et les milieux d’affaires ont appelé le leader catalan à faire marche arrière, alors que des centaines d’entreprises ont commencé à fuir la région.

Les alliés de M. Puigdemont et les puissantes associations séparatistes, à l’inverse, l’encouragent à aller de l’avant pour proclamer sans équivoque la naissance de la « République de Catalogne ».

La télévision catalane TV3 a rapporté dimanche que M. Puigdemont donnerait « une réponse plus élaborée » qu’un simple « oui ou non », ce qui risquerait de prolonger la plus grave crise politique que traverse l’Espagne depuis le retour de la démocratie en 1977.

Boîte de Pandore

(…  Lire l’intégralité de l’article de courrier-picard)

Palais des Sports Mahamasina: Famangiana ny Prezidà Zafy Albert

Publié le Mis à jour le

Veillée mortuaire et hommage national pour l’ancien Président Zafy au Palais des Sports par toutes les institutions de la République et par le grand public. Ci-dessous, cérémonies de départ de la capitale vers son tombeau familial à Ambilobe dans le Nord.