Évènements Fraîchement Actualisés

Le Sénat américain approuve $1,15 milliards de ventes d’armes à l’Arabie Saoudite

Publié le

Le Sénat américain a voté le 22 Septembre le rejet d’une loi visant à bloquer un contrat de 1,15 milliard de dollars pour la vente d’armes à l’Arabie Saoudite, selon Reuters.

salmanLe vote du Sénat (71 à 27) met fin à l’effort conjoint des sénateurs Rand Paul (Républicain) et Chris Murphy (Démocrate), de bloquer cet accord.

« Si vous voulez vraiment arrêter l’afflux des extrémistes qui recrutent à travers le monde, alors vous devez comprendre que cette… forme d’Islam, qui se propage via l’Arabie Saoudite dans le monde entier, est une partie du problème« , a déploré Murphy, lors du débat qui a précédé le vote.

Le Pentagone a annoncé début août que le Département d’Etat américain avait approuvé la vente potentielle de plus de 130 chars de combat de type « Abrams » ainsi que de 20 véhicules militaires de dépannage et d’autres équipements à l’Arabie saoudite.

(source: i24news/reuters)

Iles éparses: renvoyées une fois de plus à la 72ème session de l’ONU

Publié le Mis à jour le

Arlette Ramaroson, présidente de l'ANM.
Arlette Ramaroson, présidente de l’ANM.

Le 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies qui se tient actuellement à New York a renvoyé, une fois de plus la question des îles éparses de Madagascar figurant au 59ème point de son ordre du jour, à la prochaine session de l’Organisation. Il s’agit des îles malgaches Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassa da India . Le Bureau recommande que cette question soit inscrite à l’ordre du jour provisoire de la prochaine session de l’Assemblée générale, c’est-à-dire la 72ème.

La juriste internationale Arlette Ramaroson, présidente de l’Association Nosy Malagasy (ANM) a noté qu’un soutien d’autres pays membres est nécessaire dans ce genre de revendication. Or, on ne peut demander un soutien sans l’aval officiel des autorités en place. Ce que ces dernières ont, apparemment, manqué de faire, ou peut-être ont-elles choisi une autre approche?

De fait, pour ne pas décevoir une bonne partie de l’opinion publique, le Président Hery Rajaonarimampianina a appelé la France, lors de sa prise de parole devant l’Assemblée, à poursuivre les discussions engagées depuis le mois de Juin 2016 pour la restitution de ces îles dans le strict respect de la souveraineté, de l’indépendance et de l’intégrité territoriale des Etats, conformément aux  dispositions de la Déclaration de Manille sur le règlement des différends internationaux, énoncée par la résolution 37/10 du 15 novembre 1982 de I’Assemblée générale des Nations Unies.

Dans sa conclusion, le Président a rendu hommage au Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki Moon, qui arrive en fin de mandat, pour son engagement pour la paix et le développement dans le monde.

Antananarivo: fananan-tany sy tany tan-dalàna

Publié le Mis à jour le

Ady hevitra mafonja sady mahaliana tao amin’ny fahitalavitra malaza eto amin’ny firenena, ary mikasika loha hevitra saro-pady ho an’ny Malagasy hatramin’ny tany faha-mpanjka. nandalo tamin’ny fanjanahan-tany ka hatramin’ny fiverenan’ny Fahaleovan-tena.

En fin de mandat, Obama octroie $38 milliards d’aide US pour la sécûrité d’Israël

Publié le Mis à jour le

flag-us-israelC’est le plus important programme d’aide à un pays étranger jamais consenti par les Etats-Unis. Après plusieurs mois d’âpres négociations entre les 2 pays, et entre Obama et le parlement américain, les Etats-Unis viennent d’engager pour leur plus proche allié une enveloppe de 38 milliards de dollars (environ 34 milliards d’euros) d’aide militaire sur la décennie 2019-2028.

Une nouvelle clause marque un changement notable par rapport au précédent accord, qui autorisait Israël à consacrer un quart des sommes allouées par Washington à l’achat de produits fabriqués en Israël afin de stimuler le développement d’un complexe militaro-industriel digne de ce nom. Israël aura par conséquent l’obligation de dépenser la totalité de l’aide perçue auprès d’entreprises américaines. Le régime Netanyahou préfère signer avec Obama plutôt que d’attendre les humeurs imprévisibles d’un Donald Trump, s’il parvenait à se faire élire.

 

L’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises – AMDP: « Un outil de mobilisation au service du développement de Madagascar »

Publié le Mis à jour le

« Mettre fin au paradoxe malgache en capitalisant sur l’espace économique francophone ». C’est l’objectif principal de l’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises (AMDP) annoncé par son Président Steve Gentili et son Directeur Général, Hugues Ratsiferana, en fin de soirée, au siège de l’OIF à Paris, devant l’assistance qui a participé à la Première Journée de la Francophonie économique et numérique.

Le Président malagasy à Paris (photo Présidence)
Le Président malagasy à Paris (photo Présidence)

Pour l’AMDP, Madagascar vit un paradoxe. Les ressources naturelles exceptionnelles et les formidables atouts pourraient structurer une économie solide, diversifiée et créatrice de richesses. Or le pays reste confronté à la pauvreté. Ainsi, Madagascar doit créer d la valeur pour tous et transformer sur place son « pactole naturel ». C’est la vocation de l’Agence Malagasy de Développement économique et de Promotion des entreprises qui s’inscrit dans la volonté du gouvernement de lutter contre la pauvreté grâce à une croissance inclusive dans le cadre du Programme général de l’Etat et du Plan national de développement 2015-2019.

(…Lire l’intégralité de l’article)

Ambohimandroso atsimon’Ambatolampy

Publié le Mis à jour le

Fampahafantarana an’ity  kaominina ity izay 87 km amin’ny lalana RN7 avy ao Antananarivo, ary ao anatin’ny Distrikan’Antanifotsy, Faritra Vakinankaratra.

Madagascar: Les îles éparses à la 71è AG de l’ONU?

Publié le

COMMUNIQUE DE PRESSE

La Résolution nationale de 14 pages issue du Symposium national pour la restitution des îles malgaches (îles éparses), qui s’est tenu à l’Hôtel de ville de la capitale de Madagascar le 23 juillet 2016, a été remise officiellement auprès du Ministère des Affaires Étrangères afin d’être enrôlée à la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies pour être débattue et ensuite adoptée par les membres de l’Assemblée générale.

Par application de la résolution 34/91 du 12 décembre 1979 et de la résolution de 35/123 du 11 décembre 1980 de l’Assemblée générale des Nations Unies et selon sa résolution nationale déposée à l’Assemblée générale des Nations Unies, les participants au Symposium national pour la restitution des îles malgaches (îles éparses) ont demandé au Gouvernement français :

  • d’annuler toutes les décisions portant atteinte à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de Madagascar notamment la loi n°2007-224 du 21 février 2007 déclarant que les îles malgaches font désormais partie des îles antarctiques françaises ;
  • de cesser immédiatement toute mesure en cours qui porterait atteinte à la souveraineté de Madagascar et qui pourraient affecter la recherche d’une solution juste au différend opposant le Gouvernement malgache au Gouvernement français ;
  • de procéder à la  restitution immédiate et sans condition des îles malgaches détenues arbitrairement par le Gouvernement français et en écartant toute autre solution, notamment celle d’une cogestion des îles malgaches par le Gouvernement français avec le Gouvernement malgache.

Lire la suite »